Angola
Bénin
Cameroun
Cap vert
Côte d’Ivoire
Congo
Liberia
Maroc
Mauritanie
Namibia
Nigeria
Gabon
Gambia
Ghana
Guinée
Guinée Equatoriale
Guinée Bissau
République Démocratiqu du Congo
Sao tomé et Principe
Sénégal
Sierra leone
Togo
Actualités | Ouverture à Marrakech de l’atelier du RAFEP sur l’hygiène, la qualité et la transformation des produits de la mer

Marrakech, Dec. 19/ Les travaux de l’Atelier du Réseau Africain des Femmes de la Pêche ((RAFEP) sur les techniques de transformation et la gestion de la qualité et de l’hygiène des produits de la pêche se sont ouverts lundi à Marrakech.
L’atelier de formation de trois jours au profit des femmes Africaines qui se tient à l’initiative de la Conférence Ministérielle pour la Coopération Halieutique entre les Etats Africains Riverains de l’Océan Atlantique (COMHAFAT) est organisé par le Réseau sur les Politiques de Pêche en Afrique de l’Ouest (REPAO) en collaboration avec l’Unité Genre et Développement du ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime.

Dans son allocution d’ouverture, le Secrétaire Exécutif de la COMHAFAT, M. Hachim El Ayoubi, a souligné le besoin pressant pour une plus grande implication des femmes dans la transformation des produits de la pêche à tous les niveaux de la filière et leur formation en matière de respect des normes de qualité et d’hygiène afin d’améliorer leur sort en valorisant leurs produits et en accédant à de nouveaux marchés.

Les femmes étant la cheville ouvrière du secteur et passage obligé pour toute mise à niveau dans le domaine des pêches dans les 22 Etats Membres de la COMHAFAT, il est impératif de centrer l’action du réseau sur l’introduction et l’application des normes de qualité et d’hygiène dans la région, a affirmé M. El Ayoubi soulignant l’importance de l’atelier et la nécessité de sanctionner ses travaux par l’adoption d’un vrai manuel adapté explicitant les normes et les procédures en vigueur dans le monde. La COMHAFAT, soucieuse de renforcer le réseau et d’en faire le fer de lance de sa stratégie en la matière, reste à l’écoute et assure les femmes Africaines qu’elles peuvent compter sur son soutien ainsi que l’appui de son partenaire Japonais.
Pour le Secrétaire Exécutif du REPAO, M. Papa Gora Ndiaye, la première année d’existence du réseau des femmes a été riche en activités et entreprises pour le développement du secteur dans la zone COMHAFAT.

Le choix des thèmes pour ce deuxième atelier du réseau n’est pas fortuit quant on sait l’importance de la valorisation et du respect des normes pour ce secteur où les femmes se trouvent du début à la fin de la chaîne de valorisation de l’activité halieutique, a déclaré le responsable du REPAO soulignant l’importance des obstacles non-tarifaires et les enjeux de qualité et de salubrités aussi bien pour les marché internationaux que pour la consommation locale.

A l’instar du premier atelier en octobre dernier à Rabat qui avait adopté une feuille de route en matière de réseautage, de lobbying et de plaidoyer, cette formation doit être répercutée et vulgarisée au niveau des Etats membres, a affirmé M. Ndiaye ajoutant que cette dynamique sera maintenue et renforcée et que 2012 sera l’année de la croissance et de la maturité du réseau des femmes.

Dans le même ordre d’idée, la présidente du réseau, M. Seynabou Ndoye, a souligné l’importance des thèmes retenus pour l’atelier de Marrakech après avoir rappelé la situation économique et sociale dans les pays de la région et les défis posés aux femmes dans le secteur des pêches.

Elle a appelé les participantes à une plus grande mobilisation pour préparer les femmes au rôle déterminant qu’elles sont appelées à jouer pour faire face aux défis de la qualité de l’hygiène et de la valorisation des produits de la pêche. Cet atelier est le premier jalon d’une action de longue haleine, a-t-elle expliqué avant de remercier la COMHAFAT qui porte le réseau à bout de bras et le REPAO pour son rôle de facilitateur et pour l’expertise et le savoir-faire apporté ses activités.

Après avoir présenté le contexte, les objectifs et la méthodologie de l’atelier, les deux consultants internationaux chargés d’animer la formation ont en entamé les volets allant des bonnes pratiques en matière d’hygiène, de qualité et de transformation à l’élaboration de manuels de procédures et guides de bonnes pratiques au terme de l’atelier.

Des représentantes du réseau de 18 Etats Membres de la COMHAFAT ainsi que son Secrétariat Exécutif et le Japon prennent part aux travaux de l’atelier de formation qui s’inscrit dans le cadre des activités programmées par l’organisation régionale au profit du RAFEP./


Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Maroc Mauritanie Moritania pays4 Maroc Maroc pays3 pays5 Maroc pays6 pays7 Maroc pays8 pays9 pays10 pays10 pays10 pays10 pays10 pays10 pays10 pays10 pays10 pays10 pays10 pays10